Comment perdre une mauvaise habitude
BIEN-ÊTRE

Comment perdre une mauvaise habitude?

Chaque être humain est particulier tant sur les traits physiques que dans les habitudes. S’agissant de ces dernières, certaines personnes cultivent de mauvaises habitudes au quotidien consciemment ou involontairement. Dans l’un ou l’autre des cas, ce défaut se révèle comme un handicap qui vous empêche d’évoluer ou qui ternit les relations avec votre entourage. Comment parvenir à perdre une mauvaise habitude ?

Reconnaître et accepter ses mauvaises habitudes

Pour parvenir à changer une mauvaise habitude, il faut la reconnaître comme étant négative. Vous ne serez pas en mesure d’avancer si ce défaut n’est pas corrigé. Il ne s’agit pas de passer à autre chose, mais de chercher à résoudre le problème. C’est pour cela qu’il est important d’admettre l’existence du vilain défaut.

Vous avez sans doute de petites actions récurrentes qui vous font perdre certains avantages du quotidien. Dans l’ensemble, tout peut ne pas être désagréable. C’est pour cela qu’il faut avant tout vous efforcer d’accepter ce que vous jugez incorrect à votre niveau ou que votre entourage vous reproche. Vous n’êtes pas tenu à la perfection. Toutefois, aspirez à un renouveau pour vous-même et non pour faire plaisir à autrui.

Suivre une thérapie cognitive et comportementale

Dès que vous admettez avoir de mauvaises habitudes, il est crucial d’identifier leurs origines. C’est à ce stade qu’il faut suivre une thérapie cognitive et comportementale comme détaillé sur cette page. Celle-ci ayant fait ses preuves auprès des praticiens est axée sur vos comportements, vos pensées et émotions.

En effet, ces derniers sont a priori interconnectés et par la thérapie, vous serez en mesure de déceler les éléments déclencheurs des habitudes incommodantes. Vous n’êtes pas forcément le problème, et ne pouvez peut-être rien faire spontanément pour qu’il y ait un changement. C’est un exercice qui valorise :

  • la découverte de soi
  • la prise de contrôle de vos émotions
  • l’optimisation de la manière de penser pour amorcer un changement comportemental
  • la liberté psychologique.

Vous ne serez bien évidemment pas seul dans l’aventure, car la démarche se veut pédagogique et interactive avec un professionnel.

Substituer une mauvaise habitude par une attitude positive

Avec l’acceptation vient le changement. Cette étape sera facile à amorcer si vous prenez conscience de l’impact des mauvaises habitudes sur votre vie et êtes résolu à vouloir des améliorations. Pour ce faire, essayez de mettre en application l’opposé d’une habitude destructive.

Si vous avez l’habitude de procrastiner, commencez par vous fixer des objectifs et des délais. Ceux qui remettent souvent à plus tard considèrent avoir le temps. Celui qui n’a donc pas de temps à sa guise, adopte une attitude positive et motivante et se focalise sur du concret. Vous avez l’art de toujours vous justifier ou chercher à avoir raison ? C’est le propre de l’homme d’être sur la défensive. Néanmoins, que diriez-vous de vous taire et d’écouter les reproches ou d’accepter d’avoir tort ? À force de méditer sur ce comportement positif, non seulement vous allez perdre la mauvaise pratique, mais aussi développer la patience.

Comme vous pouvez le constater, plusieurs causes peuvent être à l’origine des mauvaises pratiques. En renonçant aux mauvaises habitudes, vous pourriez corriger d’autres défauts. L’abandon des vieilles habitudes dépendra de la rigueur observée dans la répétition des attitudes valorisantes au quotidien. C’est d’ailleurs l’apprentissage que vous promet la thérapie cognitive et comportementale.